Panier

Votre panier est vide

Continuer vos achats

La fée de la cosmétique offre douceur et réconfort à l’hôpital



Savéria Coste, docteure en pharmacie et fondatrice du Laboratoire Garancia, elle a expédié 700 crèmes réparatrices et hydratantes pour le personnel de l’hôpital d’Ajaccio. Rencontre avec une femme innovante, pétillante et solidaire.

Magique ! En quinze ans, le Laboratoire Garancia s’est hissé au rang des meilleures marques de beauté de parapharmacie. Et en tirant le voile de cette marque mystérieuse, on découvre une femme passionnée par la recherche cosmétique et l’innovation. Une créatrice pétillante qui sait mélanger des actifs high-tech brevetés et des recettes de grand-mère. Il s’agit de Savéria Coste.

Fille, petite fille et arrière-petite-fille de pharmaciens, Savéria Coste est devenue naturellement docteur en pharmacie, a créé ses propres formules et ses soins, avant de fonder le Laboratoire Garancia. Bingo ! Savéria Coste a une force ensorcelante, un caractère qu’elle puise sans doute dans ses origines : ses racines sont corses et du sang sartenais coule dans ses veines « J’ai bénéficié d’un environnement familial à la fois rigoureux et imaginatif. J’ai été baignée par l’histoire corse, influencée par la magie des plantes » dit-elle en se remémorant ses promenades à Tizzano ou ses vacances avec sa « cousine sartenaise qui possède des vrais pouvoirs magiques ».


Lier l’immatériel et le matériel


Outre les formules du genre « Bal Masqué des Sorciers », « Larmes de Fantôme », la marque plaît aussi grâce à son logo étoilé, symbole de la magie et de la quête de jeunesse éternelle. « C’est le côté céleste de la marque, le petit clin d’œil qui relie l’immatériel et le matériel » explique Savéria Coste. Vous l’avez compris, cette femme de tête n’est pas une scientifique ordinaire. De ses origines lui vient son goût pour le mystère, la fantaisie. De son parcours, elle en tire quatre piliers, efficacité, sécurité, sensorialité et naturalité. Le tout donne Garancia, des produits aux noms oniriques, innovants, percutants, portés par une mère de famille sensible qui sait s’investir dans les crises. C’est le cas aujourd’hui. Elle a porté sa pierre à l’édifice de la solidarité.


Chers héros, merci


En deux coups de baguette magique, la fondatrice de Garancia a expédié quelques 700 crèmes réparatrices pour les soignants de l’hôpital d’Ajaccio. Ses produits ont été acheminés par avion sanitaire, lundi. Un petit mot émouvant accompagnait le paquet « Chers héros, je tiens à vous remercier du fond du cœur pour votre remarquable travail face à cette crise sanitaire. Vous avez sauvé des vies, nous vous devons une immense reconnaissance ». « A ma manière, je souhaite vous remercier en vous offrant mon masque nourrissant, ultra concentré en actifs réparateurs et protecteurs des microbiotes cutanés, à appliquer comme une crème sur vos mains, tant sollicitées par l’usage du gel hydroalcoolique et ma crème corps pour vous chouchouter et vous envoûter d’un peu de réconfort. Vous verrez, elle sent terriblement bon et comme m’a écrit une de mes clientes après l’avoir utilisée : « Ma fille m’a dit en m’embrassant : maman tu sens bon l’amour ».


Sa dernière création


Après avoir aidé les pompiers de Paris, l’hôpital Bichat, les hôpitaux d’Amiens et de Dunkerque, Savéria Coste a voulu remercier les soignants de son île « Je suis très heureuse d’y contribuer aujourd’hui. Ils sont mes héros ! Vi ringraziu, v’abbracciu » assure Savéria Coste qui vient régulièrement se ressourcer dans l’Extrême-Sud où elle possède désormais sa maison.  Confinée à Paris, soutenue par son mari Eric et ses enfants, Savéria Coste n’est pas restée inactive pendant cette période. Elle travaille sur les extraits de lentisque afin de les intégrer à un nouveau produit. Ayant plus d’un tour de magie dans sa tête, elle en a profité également pour mettre au point sa dernière création « Diabolique Glaçon », une gelée cristalline en eau, « parfaite en cette période, on va sortir de cette crise en s‘occupant de soi ». Un élixir rafraîchissant. « Dans les moments les plus difficiles, nous avons besoin de quelque chose de futile » plaide-t-elle. Parole de fée.


Corse Matin, 07 mai 2020
×
×

View full product info